Ton supplément est-il sécuritaire?

Consommes-tu des suppléments?
Est-ce que tu t’es déjà demandé s’ils étaient sécuritaires? 🤔

Il est quand même très courant que les sportifs consomment des suppléments. Pourtant, 10 à 15% des suppléments peuvent contenir des substances interdites, 80% ne contiennent pas ce qui est écrit sur l’étiquette, et un large pourcentage des suppléments vendus sur le marché ne sont pas prouvés efficaces selon la science (Outram et Stewart, 2015). Compte tenu du rythme rapide auquel de nombreux suppléments alimentaires arrivent sur le marché et des études suggérant que certains de ces produits ne contiennent pas réellement les ingrédients ou les quantités indiqués sur l’étiquette, les athlètes devraient être vigilants lorsqu’ils achètent un supplément.

Le risque zéro n’existe pas, mais un athlète peut réduire les risques de dopage accidentel en vérifiant que le produit acheté détient un sceau de certification tels que BSCG Certified Drug Free, Informed-Choice (ou Informed-Sport) ou NSF Certified for Sport

Ces sceaux de certification proviennent d’une compagnie tiers et confirment que le produit contient les ingrédients énumérés sur l’étiquette. Ils garantissent aussi que le produit a été testé et qu’il ne contient pas d’ingrédients interdits par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). 

Par contre, ils ne garantissent pas l’efficacité du produit ou que les futurs lots auront les mêmes résultats de test. Il faudra donc aussi vérifier sur leur site internet que le numéro de lot de notre supplément correspond aux produits testés et approuvés.

Certains suppléments pourraient t’être utile dans certaines situations, mais devraient respecter un protocole pour faire effet. Consulte un(e) nutritionniste-diététiste du sport pour évaluer tes besoins et t’aider à améliorer tes performances avec l’alimentation, et les suppléments si c’est nécessaire!

Références

Outram, S., & Stewart, B. (2015). Doping through supplement use: a review of the available empirical data. International journal of sport nutrition and exercise metabolism25(1), 54–59.

Write a comment