CBD: Risqué pour l’athlète d’élite

Maintenant légal au Canada et exclu de la liste de substances interdites de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), le cannabidiol (CBD) est de plus en plus populaire auprès des athlètes.

Le CBD est un cannabinoïde non psychoactif permettant de diminuer l’anxiété, de surmonter les souvenirs d’expériences négatives, de réduire l’inflammation, de soulager la douleur et d’optimiser la récupération après l’exercice. Bien qu’une dose d’environ 10 mg/kg de CBD semble prometteur pour les sportifs, les études sont encore préliminaires.

Les effets du CBD se font ressentir pendant environ 2 à 6 heures, mais il sera stocké dans notre corps selon la quantité et la fréquence de la consommation, c’est-à-dire que plus on en consomme, plus le corps prendra du temps à s’en débarrasser complètement.

Tout athlète susceptible d’être testé pour consommation de substances interdites et qui envisage d’utiliser du CBD devrait être conscient des risques potentiels. Les allégations étiquetées sur la teneur en CBD et l’absence de THC sont souvent fausses et trompeuses. Les produits à base de CBD, en particulier les extraits de cannabis non médicinaux, dits à spectre complet, peuvent contenir des niveaux importants de ces substances, mais également des contaminations de tétrahydrocannabinol (THC) menant potentiellement à des tests de dopage positifs étant donné que tous les autres cannabinoïdes sont toujours sur la liste des interdictions de l’AMA.

Alors, avant même de penser à intégrer un supplément de CBD, as-tu essayé de :

  • Mieux t’hydrater
  • Consommer une alimentation peu transformée et diversifiée
  • Manger une collation saine après l’exercice, comme du yogourt et des noix
  • Augmenter ton apport en antioxydants via les fruits et légumes frais
  • Augmenter ton apport en omega-3 via les poissons gras, les graines de chia, de lin, de cameline, de chanvre ou de noix de grenoble?
  • Dormir suffisamment, soit plus de 8 heures par nuit et/ou ajouter une sieste au besoin
  • Pratiquer la cohérence cardiaque, c’est-à-dire de faire 5 respirations par minute pendant 5 minutes
  • Faire des étirements ou pratiquer le yoga

Références

Lachenmeier, D. W., & Diel, P. (2019). A Warning against the Negligent Use of Cannabidiol in Professional and Amateur Athletes. Sports (Basel, Switzerland)7(12), 251. https://doi.org/10.3390/sports7120251

McCartney, D., Benson, M. J., Desbrow, B., Irwin, C., Suraev, A., & McGregor, I. S. (2020). Cannabidiol and Sports Performance: a Narrative Review of Relevant Evidence and Recommendations for Future Research. Sports medicine – open6(1), 27. https://doi.org/10.1186/s40798-020-00251-0

Write a comment